Comment fonctionne mon oreille ?

Ci-après quelques sources expliquant les différentes fonctions de l'oreille qui sont indispensables pour la communication.        

Vous vous êtes certainement déjà demandé comment fonctionne le système auditif humain. Le fonctionnement de l’oreille humaine repose sur trois parties du système auditif : l'oreille externe avec le pavillon et le tympan, l'oreille moyenne avec les trois osselets et l'oreille interne, remplie de liquide d'où partent les nerfs vers le cerveau.

L'oreille externe

comment fonctionne l’oreille externe

L’oreille externe est constituée du pavillon et du conduit externe. Sa mission principale est de collecter, amplifier et envoyer le son sous forme de vibrations dans le conduit auditif, au niveau du tympan. Elle transmet donc le son. L’oreille externe sert également de protection pour le tympan grâce au cérumen. Enfin, le pavillon de l’oreille détient un rôle prédominant dans la localisation des sons et l’équilibre binaurale.

L'oreille moyenne

le fonctionnement de l’oreille moyenne

L’oreille moyenne a pour mission d’amplifier et transformer les vibrations aériennes en vibrations solidiennes pour les transmettre à l’oreille interne. L’oreille moyenne sert également à protéger l’oreille interne des sons trop puissants provenant de sources externes (au-delà de 80db), en limitant l’amplification, il s’agit du « réflexe stapédien ». Arrivé au bout du conduit auditif, le son "tape" dans le tympan et le fait vibrer. La vibration actionne les trois osselets : marteau, enclume puis étrier. Ces derniers agissent comme un "cric" de voiture : l'amplitude de vibration est démultipliée.

L'oreille interne

l’oreille interne transmet les informations nerveuses au cerveau via le nerf auditif

Une fois le son transmis à l’oreille interne, celle-ci doit le transformer en signaux nerveux pour les faires interpréter par le cerveau.

L’oreille interne est constituée de deux organes sensoriels primordiaux :

  • la cochlée qui abrite l’organe de corti contenant du liquide (périlymphe), et les cellules ciliées. Ces cellules sensorielles transforment le son en signaux nerveux qui sont transmis au cerveau par le nerf auditif.
  • Le vestibule jouant un rôle dans l’équilibre du corps

Pour résumer, l'étrier tape "sur" l'oreille interne qui est remplie de liquide. La vibration se propage alors dans la cochlée. La cochlée contient les cellules ciliées qui se contractent lors de l'arrivée de la vibration. Les cils activés par les vibrations rapides (aigus) sont en bas. Les cils activés par les graves sont en haut donc mieux protégés. Ces vibrations sont ensuite transmises comme signaux nerveux au cerveau pour être interprétées. La cochlée transmet  les vibrations avec un effet d'ondes au cerveau, au moyen de ses cils. Ces ondes seront ensuite interprétées. La cochlée contient une membrane basiliaire : une membrane qui permet de comprendre la parole même dans un environnement bruyant.

Les cellules ciliées, appelées cellules cochléaire, sont non-renouvelables. Leur disparition peut être causée par l'effet du vieillissement, on parle de dégradation naturelle de l’audition, plus connu sous le nom de Presbyacousie. Celles-ci peuvent également disparaitre suite à un traumatisme sonore, ou bien à cause de médicaments ototoxiques ou d’autres raisons médicales. Les neurones cérébraux et les fibres nerveuses jouent un rôle indispensable dans la transmission, la communication et l'interprétation des sons. Ils communiquent les informations relatives à la fréquence du son.

Bon à savoir

  • L'oreille se compose de deux systèmes : le système périphérique et le système central constitué par le cortex auditif.  
  • L'oreille moyenne comporte également un groupe osseux.    
  • L'oreille externe comporte une membrane tympanique.
  • Le dysfonctionement des cellules cochléaires peut occasionner des troubles de l'audition avec une incapacité à comprendre le code du langage.  Un traitement médical s'impose dans ce genre de cas.