Blog Unisson

Les aides auditives, des appareils auditifs de plus en plus invisibles

Si le tarif souvent trop élevé des aides auditives peut expliquer le faible taux d’équipements des personnes malentendantes (on considère aujourd’hui que trois personnes malentendantes sur 4 ne sont pas équipées d’une audioprothèse, soit près de 4,5 millions de personnes en France), cette situation peut également s’expliquer par le fait que les appareils auditifs étaient, autrefois, particulièrement visibles. Les personnes souffrant d’un problème d’audition étaient alors réticentes à porter un appareil qui montrait, aux yeux de tous, leur handicap (comme si on les stigmatisait en quelque sorte). D’ailleurs, quelque part, on les comprend un peu : les premiers appareils auditifs qui leur sont proposés sont généralement particulièrement visibles et inesthétiques.

Pourtant, les avancées technologiques ont permis l’apparition d’appareillages auditifs invisibles à la fois efficaces, très accessibles et particulièrement discrets. On fait le point sur les aides auditives invisibles.

Presbyacousie, aides auditives, prix et taux d’équipement

Aujourd’hui en France, on considère que six à sept millions de personnes souffrent d’une gêne auditive. Pour la plupart de ces personnes, 90 % très exactement, cette gêne prend la forme d’une perte auditive : elles entendent mal, ou moins bien. Cette perte auditive est, le plus souvent, liée au vieillissement naturel de l’oreille du sujet. C’est ce que l’on appelle la presbyacousie. Et la France est désignée comme le mauvais élève de l’Europe, et à raison. Et pour cause, seul un quart des personnes souffrant d’une perte d’audition sont appareillés.

Or, il est intéressant de voir que le degré de perte d’audition influence ce taux d’équipement. En effet, 70 à 90 % des personnes souffrant d’une perte auditive sévère à profonde sont équipé, tandis que seuls 10 % des personnes souffrant d’une perte auditive légère le sont. Il est alors parfaitement possible de dire que, plus le degré de la perte d’audition est élevé, plus le taux d’appareillage est bon.

Si le tarif élevé et le mauvais remboursement des aides auditives (avant l’entrée en vigueur de la réforme 100% santé) expliquent cette situation, il est possible d’imaginer d’autres raisons à ce faible taux d’équipements.

L’esthétique à bien évidemment son mot à dire. Et pour cause : la majorité des personnes souffrant d’une perte auditive légère (et qui peuvent entendre tant bien que mal, en faisant répéter leur interlocuteur ou en se concentrant davantage), lorsqu’elle décide de sauter le pas et de s’équiper, se voit proposer… une aide auditive particulièrement visible. Et nombreuses sont les personnes qui préfèrent, à cause d’une certaine réticence sociale, refuser catégoriquement l’appareillage… et repousser de plusieurs années ce soin.

Les conséquences du refus de s’appareiller

Aujourd’hui en France, l’âge moyen auquel les personnes s’équipent est de 71 ans… ce qui se révèle bien trop tard. Et pour cause : les premiers signes de perte auditive arrivent à 50 ans. Pourtant, les conséquences de ce refus sont bien connues : repli sur soi, isolement social, état dépressif, pertes d’équilibre ou douleurs à l’oreille.

Dans certains cas plus sévères, ce refus de s’appareiller peut déboucher sur un retard cognitif (le cerveau est moins stimulé) et mener à l’apparition d’une maladie neuro-dégénérative, tel qu’Alzheimer.

D’ailleurs, les personnes qui refusent de s’appareiller pour des raisons esthétiques ou sociétales reprennent contact, entre cinq et sept ans plus tard, avec un audioprothésiste ou un ORL, seulement lorsque l’inconfort indu par la perte auditive sera tel qu’il ne verra aucune autre solution à s’appareiller. En d’autres termes, refuser de s’appareiller pour des raisons esthétiques ne fait que repousser l’échéance… et ne fait qu’aggraver le problème. De ce fait, les cinq, six, ou sept années qui s’écoulent entre un premier rendez-vous et un appareillage effectif se révèlent être autant de temps dont la qualité de vie est diminuée.

L’aide auditive invisible : un appareil qui permet aux plus réticents de s’équiper

le prix des appareils auditifs en France

Aujourd’hui, les progrès technologie et la miniaturisation des circuits électronique ont permit de faire un grand pas dans le monde des appareils auditifs. Il s’agit de l’aide auditive invisible. Ces nouveaux modèles permettent, presque invisibles à l’œil nu, de se défaire d’un « a priori » vis-à-vis de la stigmatisation esthétique que véhicule la prothèse auditive dite « classique ».

On retrouve aujourd’hui trois modèles principaux d’aide auditive invisible :

  • Le CIC (complètement intra-conduit) : il s’agit d’un appareil qui se loge directement dans le conduit auditif et c’est l’appareil le plus discret de tous;
  • L’ITC (intra-conduit auditif) : il est très similaire au CIC, mais légèrement plus volumineux. Il se loge également dans le conduit auditif;
  • Le mini-contour d’oreille (miniRITE). Il s’agit d’un modèle similaire au contour d’oreille classique, mais particulièrement discret.

Ces nouveaux modèles d’aides auditives invisibles se placent dans le conduit auditif du sujet, et ce, sans l’obstruer. Ces aides invisibles permettent de pallier à une perte d’audition légère à sévère, et permet à son porteur de retrouver une vie à la fois saine et presque « normale ».

Des avantages qui arrivent à convaincre

Si les anciens modèles d’aides auditives « classique » pouvaient rebuter certaines personnes soucieuses de leur style ou de leur esthétique, les avantages de ces nouvelles aides auditives invisibles ont de quoi séduire… même les plus réticents s’équipent.

Et pour cause, ces aides auditives invisibles ont fait disparaitre le seul véritable inconvénient que possédaient les prothèses auditives classiques : leur visibilité.

Les aides auditives invisibles permettent alors aux personnes souffrant d’une perte d’audition de percevoir à nouveau tous sons de son environnement, de suivre une conversation sans aucun problème, d’écouter avec clarté les paroles de vos interlocuteurs… et ce, sans porter un appareil visible.

Pour toutes ces raisons, l’aide auditive invisible convainc efficacement ceux qui auraient eu une quelconque réticence à s’équiper d’un appareil auditif.

Toutefois, si l’aide auditive invisible est un appareil auditif qui possède de nombreux avantages, il s’agit avant tout d’un appareil adapté à certains cas de figure et à certains profils de patients. En fonction du degré de la perte d’audition du patient, de son conduit auditif et des technologies embarquées recherchée par le patient, l’aide auditive invisible pourra être ou ne pas être adaptée au patient. Il s’agira alors d’exposer ces spécificités à votre audioprothésiste pour trouver l’aide auditive qui vous conviendra le plus.

Unisson : des aides auditives invisibles moins chères pour une démocratisation de l’appareillage chez les Français

Pourtant, un dernier problème subsiste à l’heure de s’équiper d’une aide auditive invisible : son prix. Peu d’aides auditives invisibles sont proposées dans les équipements de catégorie 1 de la réforme 100% santé (qui sont entièrement remboursés par la sécurité sociale et les mutuelles). Or, ne l’oublions pas : le tarif reste la raison numéro 1 pour laquelle de nombreux Français repoussent leur appareillage.

Pour répondre à cette situation, Unisson, un réseau d’audioprothésiste, a pour politique de proposer des aides auditives invisibles à un tarif 40 % moins cher que chez ses concurrents, à qualité et service égal.

En effet, l’enseigne a pour objectif de démocratiser et de permettre l’accès aux audioprothèses haut de gamme à tous les Français qui ont besoin de s’équiper. De cette manière, Unisson propose des aides auditives invisibles à des tarifs particulièrement attractifs, toujours moins cher que ses concurrents. L’objectif est de permettre au plus réticent de s’équiper également.

De la même manière, Unisson propose un audiogramme gratuit dans le cadre du bilan auditif et le tarif de l’appareil auditif invisible inclut également le suivi du patient et le réglage de l’appareil sur le long terme.

Vous souhaitez tester gratuitement un appareil auditif invisible ? Prenez rdv sur notre site 

Je prends rdv

Articles sur les mêmes sujets

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

'