Blog Unisson

Le larsen et les appareils auditifs

Ceux qui ont déjà assisté à un concert ont surement déjà entendu ce son aigu et strident qui sort parfois des enceintes. Les anciens appareils produisaient également un sifflement désagréable quand on approchait la main. Il s’agit dans les deux cas d’un effet de larsen. Il s’agit d’une contrainte connue en audioprothèse qui est de plus en plus maitrisée, à mesure que la technologie évolue.

Qu’est-ce que le larsen ?

Le larsen est un phénomène qui se produit quand un système amplificateur capte par le microphone le son qu’il a émis par le haut-parleur. Apparaît alors une boucle amplificatrice qui fait rapidement saturer le haut-parleur et produit un sifflement généralement aigu. En audioprothèse c’est une contrainte classique. Le micro et l’écouteur étant proches l’un de l’autre, en particulier sur les intra-auriculaire.

Dans le cas des prothèses auditives, on parle le plus souvent d’un effet de larsen rétro-acoustique. C’est le plus important et le plus fréquent. Le retour d’amplification de l’écouteur au microphone provoque un sifflement aigu. Ce retour provient d’un manque d’étanchéité de l’embout de l’appareil auditif ou d’un évent (aération) trop large.

Les solutions au larsen pour les prothèses auditives

Pour remédier à ce problème, les fabricants d’appareils auditifs développent des anti-larsens toujours de plus en plus performants, conscients que le confort d’écoute des patients est primordial.

Les algorithmes consistent essentiellement à

– Produire un son inverse au larsen pour que les deux s’annulent mutuellement (génération d’un signal en opposition de phase)

Réduire spontanément le gain sur la fréquence responsable du larsen (mais cela pose de fait des problèmes d’efficacité)

Chéma de principe de l'anti-larsen pour les appareils auditifs

En général, nous pouvons affirmer que plus la puce est rapide plus le système d’anti-larsen est fin. Les progrès réalisés en la matière ont permis d’utiliser des embouts ouverts, ce qui était encore impensable il y a 15 ans. Les intras sont également beaucoup moins sujet à siffler qu’auparavant quand on approche un téléphone. Certaines marques sont meilleures que d’autres dans la gestion du larsen. On citera notamment Starkey qui a un vrai savoir-faire en la matière et pour laquelle nous avons de très bon retours avec nos patients.

Articles sur les mêmes sujets

2 commentaires

  1. Millioud

    29 avril 2019 - 19 h 06 min
    Reply

    Je viens d’acquérir des appareils auditifs phonak dernière génération audio Marvel R90 et ils émettent un sifflement insupportable ! Mon entourage me le fait même remarquer et cela me déprime complètement!
    Que faire ? Car je ne vais pas pouvoir supporter ça!
    Merci de votre réponse
    Edith Millioud

    • Sébastien Pradel

      Sébastien Pradel

      29 avril 2019 - 19 h 15 min
      Reply

      Bonjour Mme Milioud. Je vous conseille très vivement de retourner voir votre audioprothésiste pour qu’il ajuste les réglages de votre appareil. Il est tout à fait anormal que vous ayez un sifflement. Il peut y avoir plusieurs raisons qui expliquent le phénomène de larsen (le sifflement) : soit l’embout n’est pas assez étanche, soit l’amplification est trop forte (la contrepartie), soit vous avez un peu de cerumen qui empeche le son d’aller jusqu’au tympan, soit l’anti-larsen n’a pas été correctement initialisé par l’audioprothésiste (ou il y a eu du bruit ou un mouvement pendant son initialisation). Dans les 4 cas il vous faut reprendre un rendez-vous. N’hésitez pas à nous solliciter si le problème persiste encore.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

'