Blog Unisson

Les piles auditives : mode d’emploi

Toute personne portant une aide auditive connaît l’une des principales limites de leur appareil : la durée de vie de la pile auditive qui alimente l’appareil en énergie. Et pour cause : malgré leur petite taille et les avances techniques, ces petits condensés de technologie sont particulièrement énergivores. De ce fait, la durée de vie moyenne d’une pile auditive est relativement courte. En réalité, la pile auditive est un composant essentiel au fonctionnement de l’appareil auditif. En d’autres termes, sans pile auditive, l’appareil auditif qui vous équipe ne fonctionnera pas. Pourtant, aussi importante la pile auditive soit-elle, elle est généralement négligée ou n’est que très peu abordée dans le monde de l’audioprothèse. Mais pas de panique : Unisson fait le point.

Une pile auditive, c’est quoi concrètement ?

pile appareil auditif

Pour faire court, la pile auditive est la source de l’énergie qu’utilisera la prothèse auditive pour fonctionner. À titre de comparaison, la pile auditive est à l’appareil auditif ce que la batterie est à votre téléphone ou à votre voiture.

En effet, avant d’être une véritable aide auditive, l’appareil auditif est un système électronique composé d’un microphone, d’un écouteur et d’un amplificateur. Or, ces trois éléments ont besoin d’électricité pour fonctionner. C’est ce rôle-là que remplit la pile auditive.

Cependant, la pile auditive ne fonctionne pas exactement comme la pile que vous utilisez pour la télécommande de votre télé. En effet, contrairement aux principales piles, qui sont conçues à base de lithium (les batteries alcalines, dans le langage courant), les piles auditives sont conçues en zinc. Leur fonctionnement demande l’intervention de molécules d’oxygène pour fonctionner.

C’est pour cette raison qu’une petite languette est disposée sur la face positive toutes les piles auditives. Cette languette empêche la réaction entre l’oxygène et le zinc de votre batterie. De ce fait, retirer cette languette laisse pénétrer de l’oxygène et active la batterie, qui commence alors à libérer de l’énergie. C’est pour cette raison qu’il est conseillé de laisser la pile « s’aérer » pendant une minute environ avant de la glisser dans l’appareil auditif.

Les différents types de piles auditives

On retrouve quatre modèles de piles auditives qui sont principalement connus par leur numéro : pile 10, pile 13, pile 312 et pile 675, de la plus petite à la plus grande. Chaque pile peut alors se glisser dans un appareil auditif bien particulier.

En réalité, le modèle de pile auditive choisie (ainsi que le modèle d’appareil auditif) repose principalement sur le profil du patient appareillé. En effet, les piles les plus petites (10 et 13) se destinent à des patients qui utilisent une prothèse auditive plus petite, et donc plus discrète (voire même une aide auditive invisible). Cependant, leur autonomie est plus courte que les plus grosses piles. Au contraire, les piles auditives numéro 312 et 675 bénéficient d’une autonomie assez longue et se destinent à des appareils auditifs plus volumineux.

De la sorte, on considère qu’une pile numéro 10 possède une autonomie moyenne de quatre à cinq jours, alors que la pile numéro 675 possède une autonomie de 15 à 21 jours. Cette autonomie dépend bien évidemment de l’utilisation qui est faite de l’appareil auditif.

Par ailleurs, des codes couleurs sont attribués à chaque pile pour la reconnaitre plus facilement. La numéro dix est jaune, la numéro 13 est orange, la numéro 312 est marron et la numéro 675 est bleu.

Tarif et remboursement des piles auditives

Nous l’avons vu, en fonction du type de piles qu’utilise un sujet, en fonction du modèle de son appareil auditif et de l’utilisation qui en fait, il est possible de consommer énormément de piles dans l’année. À titre d’exemple, un appareil auditif qui requiert une pile numéro 10 peut demander l’acquisition de près de 90 piles auditives par année. En fonction des marques, 120 piles auditives du même type coutent en 30 et 40 euros.

Malgré un tarif a priori peu élevé, l’achat de piles auditives se révèle être un véritable budget sur le long terme, plus encore si les deux oreilles du patient sont appareillées. Unisson, en sa qualité d’enseigne audioprothésiste animé par une volonté de démocratiser l’accès des aides auditives, vend les piles à prix bas, disponible sur sa boutique

> Je commande mes piles en ligne

Pour cela, la sécurité sociale et la mutuelle prennent en charge le remboursement des piles auditives. Dans le cadre d’un patient ayant un déficit auditif nécessitant un appareillage, ou ayant moins de vingt ans, les audioprothésistes se doivent de proposer des piles à des prix n’excédant pas les tarifs de remboursement.

Par ailleurs, le remboursement des piles se fait sur la base d’un nombre maximum de piles, en fonction de sa catégorie. Dans le cadre des piles numéro 10, dix paquets de six piles seront remboursés. De la même manière, cinq paquets de six piles seront remboursés pour les piles 13, sept pour les piles 312 et trois pour les piles 675.

En fonction de l’utilisation qui est faite de l’appareil auditif, le patient aura très certainement un reste à charge en ce qui concerne les piles auditives. On considère aujourd’hui que la mutuelle et la sécurité sociale remboursent l’équivalent de 50 à 70 % de ce dont aurait besoin un patient en termes de pile auditive.

Bon à savoir : aucune prescription médicale n’est requise pour se faire rembourser des piles auditives.

Petits conseils à suivre pour que vos piles soient efficaces à 100 %

Du fait même que l’énergie est difficile à stocker, les piles auditives se révèlent être particulièrement fragiles. La quantité d’énergie contenue ainsi que leur espérance de vie dépendent alors de nombreux facteurs. Pour maximiser leur efficacité, certains réflexes sont donc à prendre.

Tout d’abord, on sait aujourd’hui qu’une pile auditive se décharge au fur et à mesure que le temps avance : on considère qu’une pile perd 10 % de sa charge par an. De ce fait, il est conseillé d’acheter de petites quantités régulièrement plutôt que de constituer un stock en une seule fois.

Par ailleurs, il est conseillé de laisser respirer la batterie environ une minute après avoir enlevé sa languette avant de l’insérer dans votre appareil auditif. De cette façon, la batterie peut faire le « plein » d’oxygène et fonctionnera de façon optimale.

Retirer vos aides auditives lorsque vous êtes en contact avec un liquide : en effet, l’eau, qu’elle soit salée ou douce, peut interférer avec le fonctionnement de la batterie.

Finalement, les piles sont particulièrement sensibles aux changements de températures ainsi qu’aux températures extrêmes. Il convient de les conserver dans une pièce tempérée, entre 15 et 25 degrés. En effet, une température trop basse diminuerait l’énergie qu’elles contiennent tandis qu’une température trop élevée les ferait couler. Dans les deux cas, la pile auditive ne vous serait plus d’aucune utilité.

Articles sur les mêmes sujets

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

'