Icône de recherche
Icône de téléphone 01 73 03 04 25 Service Client
Oreille qui siffle, que faire

Oreille qui siffle, que faire ?

Les sifflements dans l'oreille sont des perceptions sonores fréquentes, et le plus souvent temporaires, qui peuvent être liés à divers facteurs comme l'exposition à un bruit intense, un bouchon de cérumen ou le stress. Découvrez la cause des oreilles qui sifflent et que faire.

Vous avez un doute sur votre audition ?

Effectuez un bilan auditif complet et gratuit avec un audioprothésiste au sein de nos laboratoires.

Oreille qui siffle : de quoi s’agit-il ?

L’oreille qui siffle est une manifestation fréquente qui représente un symptôme plutôt qu’une maladie en soi. Techniquement désigné sous le terme d’acouphène, ce phénomène se caractérise par la perception de sons – comme des sifflements, des bourdonnements ou des tintements – qui ne proviennent pas d’une source externe. Cette sensation peut être intermittente ou constante et varier en intensité.

Ce symptôme peut affecter considérablement la qualité de vie, notamment en causant des troubles du sommeil, de la concentration ou même en générant de l’anxiété ou de la dépression chez certaines personnes. Il est donc essentiel de ne pas négliger ce signe et de chercher des conseils professionnels si les acouphènes deviennent une source de préoccupation.

Pourquoi j’ai les oreilles qui sifflent ?

Les sifflements dans les oreilles sont un phénomène courant pouvant affecter tout un chacun. Ces sons internes perçus comme des bourdonnements, des sifflements, ou même des tintements peuvent être causés par plusieurs facteurs :

  • Une exposition à des bruits forts : C’est l’une des causes les plus communes des acouphènes. Que ce soit à cause d’un concert bruyant, de l’utilisation prolongée d’écouteurs à volume élevé ou d’un bruit soudain et intense, l’impact sur l’oreille interne peut entraîner des sifflements temporaires ou permanents.
  • Le vieillissement auditif : Avec l’âge, les structures de l’oreille interne peuvent se détériorer, ce qui entraîne souvent des acouphènes. Ce phénomène est couramment observé chez les personnes âgées.
  • Une obstruction du conduit auditif : Le cérumen, ou d’autres formes d’obstruction dans le conduit auditif, peuvent provoquer une sensation de sifflement ou de bourdonnement.
  • Le stress et la fatigue : Ces facteurs psychologiques ne sont pas à négliger. Le stress et la fatigue peuvent aggraver les symptômes des acouphènes ou même en être la cause directe dans certains cas.
  • L’hypertension artérielle : Une tension artérielle élevée peut aussi influer sur l’oreille interne et provoquer des acouphènes. La pression excessive dans les vaisseaux sanguins peut entraîner un changement dans le flux sanguin, affectant ainsi l’audition et engendrant ces bruits internes. Des contrôles réguliers de la tension artérielle et une gestion adéquate de celle-ci sont importants pour prévenir ou diminuer ces effets sur l’audition.
  • Des troubles de l’oreille interne : Les affections telles que la maladie de Ménière, les infections de l’oreille ou d’autres troubles de l’oreille interne peuvent être à l’origine de sifflements.
  • Les traumatismes de l’oreille : Un traumatisme physique, comme un coup sur l’oreille ou un changement brutal de pression atmosphérique, peut aussi provoquer des acouphènes.

L’oreille qui siffle est un symptôme complexe avec de multiples facettes. Son impact sur l’individu varie considérablement, nécessitant souvent une approche personnalisée et multidisciplinaire pour son traitement et sa gestion.

Oreille qui siffle et bouchée : que faire ?

Si vous vous trouvez confronté à une oreille qui siffle et semble bouchée, il est conseillé de consulter rapidement. Ces symptômes peuvent être les signes d’un problème d’ouïe qui nécessite une évaluation professionnelle. 

Chez Unisson, la réalisation d’un bilan auditif est une démarche à la fois simple et gratuite qui permet de déterminer rapidement si vous souffrez d’une perte auditive et d’acouphènes. 

Le bilan auditif comprend trois étapes clés : 

  • L’entretien : Votre audioprothésiste, diplômé d’État, va d’abord prendre le temps d’écouter vos préoccupations. Il vous questionnera sur votre rythme de vie, vos habitudes et les difficultés que vous rencontrez dans différents environnements sonores. Cette discussion approfondie vise à dresser un profil auditif qui reflète votre situation unique et vos besoins spécifiques.
  • L’otoscopie : L’examen continue avec une inspection visuelle de l’oreille externe et du conduit auditif grâce à une caméra spéciale. Cette étape permet de s’assurer qu’il n’y a pas de malformation, d’infection, d’objet étranger ou de bouchon de cérumen qui pourrait obstruer le passage et être la cause de vos symptômes.
  • L’audiométrie : Ensuite, en cabine insonorisée et à l’aide d’un casque spécialisé, l’audioprothésiste effectue des tests vocaux et tonals. Ces tests visent à évaluer non seulement votre capacité auditive mais aussi votre compréhension de la parole, tant dans le calme que dans des situations bruyantes.

À la suite de ce bilan complet, l’audioprothésiste pourra vous conseiller sur le modèle d’appareil auditif le plus adapté, en se basant sur les résultats obtenus. Il vous expliquera son choix de marque, de type et d’options, en vous fournissant des recommandations éclairées et personnalisées pour répondre au mieux à vos besoins auditifs.

Oreille qui siffle : quelle prise en charge ?

Il existe diverses stratégies et solutions permettant de mieux vivre avec les oreilles qui sifflent et d’en minimiser les impacts.

Éviter les éléments déclencheurs

Identifier et éviter les facteurs qui aggravent les acouphènes est la première étape. Il est également recommandé d’éviter les environnements bruyants ou d’utiliser une protection auditive pour limiter les dommages supplémentaires à l’ouïe.

La gestion du stress

Le stress peut exacerber les symptômes des acouphènes. Des techniques de relaxation comme la méditation, le yoga, ou les exercices de respiration profonde peuvent aider à réduire le niveau de stress. Une bonne hygiène de vie, incluant un sommeil suffisant et une activité physique régulière, contribue également à atténuer la pression psychologique.

La thérapie sonore

Utiliser des bruits de fond peut aider à masquer les acouphènes et à les rendre moins gênants. La thérapie sonore comprend l’utilisation d’appareils générant des sons doux et apaisants comme le bruit blanc, le bruit rose ou des sons de la nature. Cette technique peut être particulièrement utile pour s’endormir ou lors de périodes de silence prolongées.

Les aides auditives

Lorsque les acouphènes sont associés à une perte auditive, les aides auditives peuvent être très bénéfiques. Elles permettent non seulement d’améliorer l’audition mais peuvent aussi réduire la perception des acouphènes en amplifiant les sons environnants. Les audioprothésistes d’Unisson peuvent proposer des appareils spécifiquement configurés pour intégrer la thérapie sonore aux aides auditives.

Quel professionnel consulter pour des oreilles qui sifflent ?

Lorsque vous êtes confronté à des acouphènes, le choix du professionnel de santé est déterminant pour une prise en charge efficace. Chez Unisson, un audioprothésiste spécialiste des acouphènes possède toute l’expertise nécessaire pour évaluer votre situation et vous proposer des solutions adaptées.

Dans le cadre de la loi 100% Santé, certains appareils auditifs destinés aux personnes souffrant d’acouphènes sont accessibles à partir de 0€. Cette prise en charge financière facilite l’accès à des équipements de qualité pour tous les patients, sans que le coût ne soit un obstacle.

Unisson s’engage à rendre la santé auditive accessible et propose une sélection d’appareils auditifs éligibles à ce remboursement intégral.

Télécharger notre guide de l'appareillage auditif

Trouver un centre Unisson

Prendre rendez-vous
Croix de fermeture

Demande de rappel

    * champs obligatoire