Icône de recherche
Icône de téléphone 01 73 03 04 25 Service Client
fonctionnement appareil auditif

Comment fonctionne un appareil auditif numérique ?

Les appareils auditifs deviennent de plus en plus sophistiqués, discrets, légers et fonctionnels. Le but de l'appareillage auditif sous toutes ses formes est de donner au porteur la capacité à entendre et interpréter des sons auparavant inaudibles à cause d'une perte auditive.

Un expert Unisson à votre écoute

De 9h à 19h du lundi au vendredi et de 9h à 12h le samedi

Icône de téléphone 01 73 03 04 25
Vous avez un doute sur votre audition ?

Effectuez un bilan auditif complet et gratuit avec un audioprothésiste au sein de nos laboratoires.

Le fonctionnement d'une prothèse auditive

Les aides auditives ont pour objectif de capter des sons et de les traiter de manière à s’adapter et à compenser la perte auditive de leur porteur (surdité légère ou sévère). Un appareil auditif est constitué de plusieurs éléments :

  • Un ou plusieurs microphones : ils captent les sons arrivant à l’oreille du porteur et les convertissent en signaux numériques pour leur traitement. Il existe deux sortes de configurations : les microphones directionnels et omnidirectionnels.
  • Un processeur, (rôle amplificateur) : le processeur est l’élément central d’un appareil auditif. Ce dernier récupère les nouveaux signaux transmis et transformés par les microphones. Il traite les signaux qui proviennent de l’extérieur en fonction des caractéristiques de l’appareil, des besoins de l’utilisateur (réglage de l’appareil) et de l’analyse de son environnement sonore. L’amplification du signal peut être ciblée, par plage de fréquences ou encore par type de sonorité (amplifier davantage les voix par exemple). Son rôle est également de réduire l’amplification de certains sons, comme les impulsions ou les bruits de fond ou bien encore, pour la majeure partie des modèles d’appareils, de supprimer la survenue d’effets de larsen (sifflements). En fonction du niveau de sophistication de l’appareil (entrée de gamme ou haut de gamme), le processeur aura des capacités de traitement différentes, voire optionnelles (ex : masqueur d’acouphènes, transposition fréquentielle…)
  • L’écouteur / haut parleur : ce composant permet de transmettre le son traité par l’appareil aux oreilles du porteur.
  • Des éléments de contrôle : Certains appareils comme les contours d’oreille disposent de moyens de contrôle manuels. Le contrôle du volume ou la sélection de programmes d’écoute sont les plus courants. La disponibilité de ces organes de contrôle dépend du type d’appareil et de son boitier (ex : absence de contrôle manuel pour les intra-auriculaires).
  • Piles : l’alimentation de l’appareil est assurée par des piles auditives de petite taille, aux dimensions différentes en fonction du type d’appareil et de son boitier.

Les fonctionnalités clés d'un appareil auditif

L’anti-larsen

La grande majorité des appareils auditifs sont équipés d’un anti-larsen. En fonction de la gamme de l’appareil, son degré d’efficacité diffère. Néanmoins, même avec un appareil auditif d’entrée de gamme, vous serez protégé des effets de larsen (sifflement parasite du au rapprochement d’un micro et d’un haut-parleur).

La réduction du bruit

La réduction du bruit fait partie des fonctionnalités essentielles d’une prothèse auditive performante. Celle-ci est réglée de manière à écarter et de baisser le volume des sons jugés négatifs et nuisibles à la compréhension. Cette fonctionnalité permet d’obtenir une meilleure compréhension globale et de limiter la concentration nécessaire pour celle-ci.

Émergence de la parole dans le bruit et amplification des voix

La compréhension de la parole est un élément majeur sur lequel les aides auditives interviennent. L’objectif principal de ce type de fonctionnalité est d’écarter les sons jugés inutiles à la compréhension et surtout, d’amplifier la voix de vos interlocuteurs pour une meilleure compréhension. Les prothèses peuvent être complétées si besoin par un embout sur mesure.

Interauralité

En faisant communiquer les appareils placés dans l’oreille droite et ceux de l’oreille gauche, cette technologie permet d’analyser en temps réel votre environnement sonore à 360°, pour obtenir une compréhension plus claire de la parole et une perception complète de l’environnement spatial.

Connectivité sans fil

Les fabricants d’aides auditives essaient toujours d’améliorer le confort d’utilisation de leurs solutions auditives. Cette volonté passe notamment par le développement de la connectivité externe sans-fil pour certains appareils (contours d’oreille uniquement). En effet, avec ce type d’aide auditive, il est possible de connecter des accessoires sans-fil qui vous permettront par exemple de recevoir des sons directement dans vos appareils (musique, TV…), ou bien encore, de contrôler vos appareils à l’aide d’une télécommande ou d’une application mobile.

Etanchéité

Les appareils auditifs ont des boitiers éligibles à des certifications. La certification IP est composée de deux chiffres, chacun représentant un niveau de protection pour la poussière et l’eau. Vous retrouverez par exemple des appareils ayant la certification IP 57, IP 68… Cette certification permet de garantir le niveau d’étanchéité des boitiers et leur résistance aux corps étrangers (poussière, cérumen…)

L’alimentation / autonomie

Le type de piles auditives que vous devrez utiliser pour votre appareil dépendra de son type et de la taille de son boitier. Plusieurs tailles de piles auditives existent et sont facilement identifiables grâce à des codes couleur. Piles 13 (orange), Piles 10 (jaune), Piles 312 (marron), Piles 625 (bleu). Certains appareils auditifs comme les appareils à contour d’oreille Siemens (par exemple le Pure 7BX) sont rechargeables. Il vous faut dès lors une pile rechargeable (des “accus”, à changer tous les ans) ainsi qu’un chargeur (accessoire).

Télécharger notre guide de l'appareillage auditif

Trouver un centre Unisson