Blog Unisson

Pertes auditives: de la prévention aux appareils auditifs

Les pertes auditives sont récurrentes. Elles peuvent survenir pour des raisons variées (déficience liée à l’âge, bruit aigu, médicaments ototoxiques, tabac, etc.). Même s’il existe de nombreuses solutions qui permettent de remédier à ce problème, la situation reste tout de même inquiétante. En effet, selon le rapport de l’OMS, une personne sur quatre devrait avoir des problèmes d’audition d’ici 2050, soit près de 2,5 milliards de personnes dans le monde. En plus de la réforme 100% santé audiologie qui facilitera l’accès aux appareils auditifs, les autorités sont également déterminées à faire le nécessaire pour réduire les cas de perte auditive d’ici 2050.

Pertes auditives : impact et interventions

Au niveau mondial, plus de 1,5 milliard d’individus souffrent de problèmes d’audition plus ou moins prononcés. Plusieurs facteurs peuvent justifier cela, mais varient souvent en fonction de l’âge. Parmi ceux-ci, nous avons :

  • Les facteurs génétiques
  • Les infections intra-utérines lors de la période prénatale
  • Un faible poids de naissance
  • Les infections chroniques de l’oreille
  • La méningite
  • Les maladies chroniques à l’âge adulte
  • La consommation de tabac
  • La dégénérescence neurosensorielle
  • Le bouchon de cérumen
  • Les sons et bruits de forte intensité
  • Les produits chimiques ototoxiques
  • Les déficits nutritionnels
  • Etc.

La perte auditive a toujours des conséquences sur le quotidien de la personne. Elle touche avant tout une corde sensible, et c’est pourquoi beaucoup d’individus hésitent à en parler au début. Si certaines situations ne sont pas forcément importantes (entendre le téléphone, la minuterie du four, la voiture qui se gare, etc.), d’autres peuvent avoir de sérieuses répercussions sur la sécurité de la personne. Parmi les autres conséquences, il y a l’isolement social, la solitude, la stigmatisation de même que les difficultés de communication. Il est crucial d’intervenir une fois que le diagnostic est posé. On peut vous proposer différents traitements médicaux et chirurgicaux afin de résoudre votre problème. Très souvent, l’achat d’appareils auditifs paraît indispensable afin de retrouver une vie assez normale.

Appareil auditif - perte auditive

Quelles solutions pour une déficience auditive ?

Il existe de nombreuses solutions destinées à corriger la déficience auditive. Les appareils auditifs sont très efficaces et rentables. Ils peuvent convenir aussi bien aux enfants qu’aux adultes, qu’importe le sexe. De plus, si vous couplez les aides auditives et les implants cochléaires à des services de soutien appropriés et à une réadaptation, vous pourrez facilement résoudre votre problème.
Lorsqu’on souffre de problèmes d’audition, il est essentiel de pouvoir bénéficier de soins appropriés. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les ventes d’appareils auditifs ont beaucoup augmenté depuis le 1er janvier 2021 avec la loi 100 % santé. Cette décision se présente comme une grande avancée d’après les audioprothésistes, car cela démocratise l’accès aux prothèses auditives. En effet, même si les appareils auditifs et les implants sont très efficaces, ils n’étaient pas toujours accessibles pour les personnes malentendantes. Grâce à cette réforme qui a révolutionné (entre autres) le domaine de l’audition, on note une meilleure accessibilité aux appareils auditifs.

L’OMS et son combat pour diminuer le nombre de pertes auditives

Dans le rapport de l’OMS, les chiffres et les estimations concernant les pertes auditives sont inquiétants. Il semblerait que d’ici 2050, une personne sur quatre sera confrontée à des problèmes d’audition. Cette situation peut tout de même être évitée. Mais pour cela, il faudrait que chacune des différentes parties s’investisse. Dans le rapport, on retrouve toute une liste de recommandations qui permettent de protéger son ouïe. Chez les enfants, il est possible d’éviter ces pertes auditives (au moins de 60 %) avec la vaccination contre la méningite et la rubéole. Le dépistage et la prise en charge précoces de l’otite moyenne peuvent également être bénéfiques, au même titre que l’amélioration des soins maternels et néonataux. Chez les adultes, il faudra surveiller les médicaments nocifs pour l’oreille, opter pour une bonne hygiène de vie, et se protéger au maximum du bruit.

L’OMS est également déterminée à ce qu’il y ait un maximum d’individus qui pourront accéder aux soins de l’oreille et de l’ouïe ainsi qu’aux autres services de rééducation. Il devrait y avoir au moins 700 millions de personnes. Elle invite surtout l’État à agir sur ce point afin que les progrès technologiques soient équitablement accessibles à tous. Si on se fie au rapport, la principale raison pour laquelle cette situation a atteint ce niveau, c’est parce qu’il n’y a pas suffisamment d’informations détaillées sur ces troubles. Il y a aussi la stigmatisation qui joue un grand rôle dessus. L’OMS insiste donc sur le fait qu’il faut impérativement mettre en place des dépistages de façon régulière. Même si la perte auditive est irréversible, l’organisation rappelle qu’il est tout à fait possible de s’appuyer sur les appareils auditifs, la rééducation et les implants cochléaires pour atténuer la perte d’audition.

Prévention

En plus de l’intervention de l’État et des autorités compétentes, chaque individu devrait également apporter sa pierre à l’édifice. De ce fait, les problèmes d’audition pourront être maîtrisés d’ici 2050. Pour cela, il y a plusieurs mesures préventives à appliquer, notamment le fait de :

  • Respecter les niveaux d’écoute sans danger (ne jamais dépasser 60 % du volume maximum)
  • Mettre une protection auditive si on doit s’exposer à des bruits forts (des bouchons d’oreille quand on doit se rendre dans une discothèque, un bar, une boîte de nuit, ou d’autres lieux très bruyants)
  • Limiter le temps d’exposition à des sons forts
  • Faire de temps en temps des pauses si on est obligé d’écouter des sons forts
  • Donner à ses oreilles le temps de récupérer après les avoir exposées à un bruit assourdissant
  • Ne rien insérer de trop petit dans ses oreilles (épingle à cheveux, coton-tige, trombone, clé, etc.)
  • Rester en mouvement (un corps qui bouge permet de bien répartir la circulation du sang dans toutes les parties)
  • Pensez aussi à tenir compte des signes annonciateurs d’une perte auditive. Par exemple, si vous entendez souvent des sifflements, des bourdonnements d’oreilles, ou que vous avez des difficultés à entendre distinctement les sons, vous devriez sans doute consulter un ORL ou un audioprothésiste.

Il est possible de réaliser un bilan auditif gratuit chez un audioprothésiste. Celui-ci réalisera un audiogramme pour déterminer quel est le degré de perte auditive du patient. Si l’audioprothésiste détecte une perte auditive, il enverra alors le patient vers un ORL ou un médecin généraliste afin que celui-ci lui prescrive une ordonnance. Le patient retournera alors chez l’audioprothésiste pour se faire équiper d’un appareil auditif.

Vous souhaitez réaliser un bilan auditif ? Vous pouvez prendre rendez-vous en ligne sur notre site :

Prendre un rendez-vous gratuit

Articles sur les mêmes sujets

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

'