Blog Unisson

L’aide auditive : l’appareil pour mieux entendre

On considère que 10 à 15 % de la population française souffre aujourd’hui d’un problème auditif, toutes pathologies confondues. Cela représenterait ainsi entre 7 et 10 millions de personnes en France. Or, ces problèmes auditifs, qui peuvent se traduire par une diminution de l’audition, par l’apparition d’acouphènes ou par une hyperacousie, peuvent se révéler particulièrement handicapants. Un problème au niveau de l’audition peut alors conduire à une baisse de l’intelligibilité, à un isolement social, et même à des épisodes dépressifs.

Pourtant, il existe une manière particulièrement efficace pour traiter et soulager les problèmes liés à une diminution de l’audition. Il s’agit de l’aide auditive. Logée dans le creux de l’oreille, cette prothèse permet à un individu malentendant d’écouter à nouveau presque normalement. Mais qu’est-ce qu’une aide auditive ? Comment fonctionne-t-elle ? Comment la choisir en fonction de sa perte auditive ? On fait le point.

Une aide auditive, qu’est ce que c’est concrètement ?

Une aide auditive, également connue sous le nom de prothèse auditive, d’audioprothèse ou d’appareil auditif, est un appareil qui permet de corriger l’audition d’une personne sourde ou malentendante. L’aide auditive se loge dans le creux de l’oreille, au niveau de l’orifice du conduit auditif externe, et se porte quotidiennement. L’objectif est alors de permettre à la personne appareillée d’entendre les bruits et les sons qui l’entourent (presque) normalement. Les aides auditives fonctionnent généralement par paire : les deux oreilles en sont équipées.

Le principe de fonctionnement de l’aide auditive est simple. L’appareil se compose d’un microphone, placé généralement derrière l’oreille, d’un microprocesseur et d’un amplificateur, logé dans le creux de l’oreille. Le microphone capte alors les sons et les ondes sonores extérieures, le microprocesseur les transforme en signaux numériques et l’amplificateur les transforme en vibrations, qui sont alors transmises au cerveau via l’oreille interne.

D’une certaine manière, l’aide auditive est un appareil qui va alors amplifier les sons qu’un patient n’est plus en mesure d’entendre, et ce, pour n’importe quelle raison (liaison au niveau de l’oreille interne, presbyacousie, etc.)

Aujourd’hui, l’aide auditive est la méthode la plus efficace et la plus simple à mettre en place pour corriger l’audition d’un individu atteint de surdité, qu’elle soit légère, moyenne ou sévère. On retrouve plusieurs classes d’appareils sur le marché. Chaque modèle est alors conçu pour un profil bien particulier.

Les différents types d’aide auditive

aide auditive gamme unitron

Le terme « d’aide auditive » désigne en réalité plusieurs types et plusieurs modèles de prothèses et d’aides auditives. On différencie généralement l’aide auditive en trois sous-familles : le contour d’oreille ou BTE, le micro-contour d’oreille ou RIC, ainsi que l’appareil intra-auriculaire.

Le contour d’oreille est sans aucun doute l’aide auditive la plus répandue… et la plus reconnaissable. Cette aide auditive se présente sous la forme d’un boitier qui se place derrière l’oreille, au niveau du pavillon. Un tube et un embout viennent alors se loger dans le conduit auditif du patient.

Le micro-contour d’oreille est la version miniaturisée du contour d’oreille. Son fonctionnement est en tout point identique à celui-ci. La seule différence réside dans sa miniaturisation : il est beaucoup plus discret que son grand frère.

L’intra-auriculaire, quant à lui, est l’aide auditive la plus discrète existante à ce jour sur le marché. Il s’agit d’un appareil miniaturisé qui se glisse à l’entrée du conduit auditif. Il n’embarque aucun boitier, et est, de ce fait, quasiment invisible aux yeux d’une personne non avertie.

À ces trois types d’aide auditive existent également l’implant cochléaire et l’implant d’oreille moyenne. Il s’agit d’appareils médicaux ultra-miniaturisés installés au moyen d’une intervention chirurgicale. Ces deux solutions ne sont pas considérées comme des « aides auditives », mais permettent également de corriger l’audition d’un patient atteint de surdité.

Comment choisir correctement ses aides auditives ?

test auditif

Chaque modèle d’aide auditive (BTE, RIC ou intra-auriculaire) répond à un besoin bien précis de la part d’un patient. Pour choisir et déterminer avec précision le modèle d’aide auditive qui viendra corriger votre audition, un rendez-vous chez un audioprothésiste est indispensable. En effet, ce professionnel de l’audition procédera à un bilan auditif afin de déterminer votre niveau de surdité.

En fonction de votre perte auditive (légère, moyenne, sévère ou totale), l’audioprothésiste proposera divers modèles d’aides auditives tout en prenant en compte votre style et votre mode de vie ainsi que votre budget pour vous appareiller.

Le contour d’oreille ainsi que le micro-contour d’oreille sont des aides auditives parfaitement adaptées à des patients atteints d’une perte auditive légère à profonde. Le contour d’oreille reste aujourd’hui le modèle le plus robuste : il est résistant à l’eau, à la poussière et à l’excès de cérumen. Il est particulièrement recommandé aux personnes pratiquant des activités en extérieur (randonnée, marche, vélo, etc.). Le micro-contour d’oreille, quant à lui, s’adresse aux personnes souhaitant gagner en discrétion à l’heure de porter une aide auditive.

L’appareil intra-auriculaire est une aide auditive qui s’adresse aux personnes souffrant d’une perte auditive légère à moyenne. Elle présente l’avantage d’être pratiquement invisible. Cependant, elle est plus sensible au vent et à l’eau. Il s’agit d’une aide idéale pour les personnes plus sédentaires.

Choisir ses aides auditives en fonction des technologies embarquées

Le degré de perte auditive et l’avis de l’audioprothésiste sont les deux principaux critères à l’heure de choisir une aide auditive. Pourtant, les progrès technologiques font qu’il est aussi possible de choisir son audioprothèse en fonction des technologies embarquées. Les aides auditives peuvent aujourd’hui se révéler de véritables petits condensés de technologies.

On retrouve aujourd’hui des aides auditives simples d’utilisation embarquant le minimum de technologies. D’autres aides sont bourrées de technologie, ce qui permet de faciliter la vie de tous les jours de la personne qui la porte.

On retrouve ainsi des modèles qui possèdent et embarquent de nombreux canaux d’écoute, des technologies sans fil (comme le Bluetooth), qui permettent d’être réglé à distance et qui permettent même de connecter son smartphone à l’aide pour recevoir des appels et écouter des vidéos ou de la musique.

Unisson propose aujourd’hui des modèles haut de gamme hautement technologiques à des tarifs 40 % moins chers que ceux pratiqués par ses concurrents. L’objectif ? Démocratiser et faciliter l’accès à des aides auditives performantes, et ce, à des tarifs attractifs.

L’audioprothésiste d’Unisson, suite à un bilan auditif poussé, sera alors en mesure de proposer une aide auditive répondant aux exigences de son patient… à terme, celui-ci entendra à nouveau presque normalement et pourra alors suivre des conversations facilement, ou écouter de la musique ou regarder la télé sans avoir à augmenter le volume du son.

Quid du remboursement des aides auditives ?

Malgré le fait que les aides auditives se révèlent souvent indispensables chez les personnes qui en ont besoin, ces prothèses possèdent un inconvénient de taille : leur prix est particulièrement élevé… et leur remboursement par la sécurité sociale laisse souvent à désirer.

En effet, l’assurance maladie rembourse uniquement l’équivalent de 60 % du prix de l’audioprothèse, sur la base d’un prix maximal de 400 euros. Le patient peut alors percevoir un remboursement de 240 euros par aide, soit 480 euros pour l’acquisition de deux appareils auditifs. À cela, la mutuelle du patient complète le remboursement.

Pour favoriser l’appareillage, est entrée en vigueur le 12 janvier 2021 la réforme 100% santé. Désormais, les personnes souffrant d’une perte de l’audition peuvent acquérir des prothèses auditives dont le prix est entièrement remboursé par l’assurance maladie et la complémentaire santé du patient.

Vous souhaitez tester une prothèse auditive ? Prenez rendez-vous dès maintenant dans l’un de nos 5 centres auditifs

Je demande mon essai gratuit

Articles sur les mêmes sujets

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

'