Icône de recherche
Icône de téléphone 0 801 840 986 Appel gratuit
hallucination auditive

Tout savoir sur les prothèses auditives

Près de six millions de personnes en France souffrent d'un problème d'audition ou de surdité. Pourtant, seuls 15% de ces personnes ont recours à un appareil pour traiter ce problème. Or, cette affection peut se révéler très handicapante pour les personnes qui en souffrent. Et pour cause, la surdité peut entraîner une perte de la confiance en soi, une dépression et une perte de vie sociale. Pourtant de nombreuses solutions existent pour améliorer le quotidien de ceux qui font face à une perte d'audition.

Vous avez un doute sur votre audition ?

Effectuez un bilan auditif complet et gratuit avec un audioprothésiste au sein de nos laboratoires.

Les causes d'un problème d'audition

La baisse auditive et la surdité sont des phénomènes fréquents donc les causes peuvent être multiples. La vieillesse (presbyacousie), un traumatisme sonore (exposition à un bruit fort), une toxicité médicamenteuse, une maladie (otite, maladie de Ménière ou Hydrops), un problème congénital peuvent en être à l’origine.

Un problème d’audition est alors un dysfonctionnement de l’oreille externe, moyenne ou interne. De ce fait, l’oreille (au sens large), qui est conçue pour traiter les vibrations sonores et les transmettre au cerveau ne remplit plus son rôle : on parle alors de perte d’audition s’il y a diminution du son perçu, ou de surdité si le patient n’entend plus.

Le problème d’audition provient alors d’un problème lié à l’un des composants de l’oreille : il peut provenir du tympan, des osselets, de la cochlée, de l’enclume ou de l’étrier. Il peut également d’une dégénérescence du nerf auditif ou de la trompe d’Eustache ou même du pavillon. On parle également de pertes auditives lorsque les cellules ciliaires s’abîment ou meurent et ne remplissent plus leur rôle.

Qu'est-ce qu'une prothèse auditive ?

La prothèse auditive, également appelée “audioprothèse” est un appareil qui a pour objectif de compenser une perte auditive chez un patient atteint de perte d’audition. De ce fait, la prothèse auditive vient “aider” l’oreille pour que le patient puisse percevoir un son. La prothèse auditive capte alors le son, l’amplifie et l’envoie en direction du conduit auditif. Le son passe ainsi par l’oreille moyenne jusqu’à l’oreille interne, où se trouvent les nerfs auditifs. Ainsi, la prothèse auditive fonctionne comme un appareil correcteur qui amplifie le son pour que le patient atteint de surdité, puisse le percevoir.

La prothèse se présente comme un petit appareil qui peut être placé soit à l’extérieur de l’oreille, soit dans le pavillon de l’oreille, soit à l’intérieur du conduit auditif. La prothèse auditive du patient sera adaptée en fonction du degré de perte d’audition que celui-ci présente.

A quel moment peut-on avoir recours à une prothèse auditive ?

La prothèse auditive est prescrite à partir du moment où un patient souffre d’une perte d’audition, que celle-ci soit légère ou totale. Il est indispensable d’avoir recours à une prothèse auditive dès les premiers symptômes d’une perte d’audition. En effet, celle-ci est généralement définitive, et, si elle n’est pas traitée, peut présenter des complications, comme des dépressions et un repli sur soi. Pour éviter ces complications, il convient de traiter le problème le plus tôt possible. Plus encore, un patient présentant un problème d’audition aura tendance à augmenter le volume de la télé ou de sa musique, ce qui aura pour conséquence d’occasionner de nouvelles lésions auditives.

Aujourd’hui, une échelle bien précise permet de mesurer la perte d’audition chez un patient. Elle se mesure en fonction de la perte d’audition (et donc perte de décibels) :

  • Si la perte d’audition est inférieure à 20 décibels, l’audition est normale,
  • Si la perte d’audition est comprise entre 40 et 70 décibels, on parle d’une perte d’audition moyenne. La perception des paroles est difficile et le patient tend à augmenter le son de la télévision ou de la musique pour l’entendre,
  • Si la perte d’audition est comprise entre 70 et 90 décibels, la surdité est alors considérée comme sévère. Le patient doit alors procéder à la lecture labiale ou une éventuelle rééducation,
  • Si la perte d’audition est supérieure à 90 décibels, on parle alors de surdité profonde ou totale

La prothèse auditive se rend utile à partir d’une perte d’audition dite légère. La prothèse auditive est alors parfaitement adaptée aux personnes souffrant d’une perte auditive, ou aux jeunes personnes qui ont souffert d’un accident auditif.

Il convient de dire que si la perte d’audition est liée à une intoxication médicamenteuse ou un bouchon de cérumen, le patient n’aura, à aucun moment, besoin d’une prothèse auditive. L’ORL, n’aura selon le cas, qu’à changer la composition des médicaments du patient ou à retirer le corps étranger.

Les différents types de prothèses auditives

Il existe trois types et modèles de prothèses auditives : le contour d’oreille, le micro-contour d’oreille et l’intra-auriculaire. Par ailleurs, deux interventions chirurgicales permettent d’améliorer l’audition du patient. Il s’agit de l’implant cochléaire et de l’implant d’oreille moyenne. En tant qu’audioprothésiste, Unisson propose uniquement les prothèses auditives et non pas les interventions chirurgicales. Chaque appareil est adapté au profil du patient et à son degré de perte d’audition.

Le contour d’oreille ou BTE

Le contour d’oreille est sûrement la prothèse auditive la plus courante en France. Elle se présente sous la forme d’un petit tube et d’un embout qui se loge dans le creux de l’oreille. Le boitier, quant à lui, se place au niveau du pavillon, derrière l’oreille. Le contour d’oreille est recommandé pour tous les degrés de surdité, léger comme profond.

Le contour d’oreille présente l’avantage d’être facilement insatiable et très ergonomique. Il est facilement manipulable par le patient. Plus encore, il est résistant à l’eau et à l’excès de cérumen. S’il a été pendant longtemps accusé d’être proéminent et volumineux, les avancées techniques et les innovations ont contribué à en faire un appareil très discret. Aujourd’hui, les nouveaux modèles sont aussi fins qu’un câble électrique. Cependant, s’il est discret, il reste toujours visible.

Le micro-contour d’oreille ou RIC

Le micro-contour d’oreille, également appelé RIC, utilise la même technologie que le contour d’oreille dit classique : son fonctionnement est le même. Cependant, à la différence du contour d’oreille classique, le haut-parleur est directement placé dans le conduit auditif et le tube est beaucoup plus fin.

Pour cette raison, le micro-contour d’oreille présente l’avantage d’être bien plus confortable et discret que son grand frère. Par ailleurs, il est beaucoup plus puissant. Pour cela, il est généralement adapté aux personnes souffrant d’une perte auditive légère à sévère et se destine aux personnes souhaitant gagner en discrétion à l’heure de porter une prothèse auditive.

L’intra-auriculaire et l’intra-conque

L’appareil auditif intra-auriculaire et intra-conque sont deux intra-conduits que l’on place à l’intérieur et à l’entrée du conduit auditif. Ce sont deux petits appareils très discrets qui sont presque invisibles grâce à la modulation de la couleur qui s’apparente à celle de la peau du patient.

Ce type de prothèse auditive présente l’avantage d’être très discret. Cependant, il est plus intrusif (il se place à l’intérieur du conduit auditif) et est plus sensible au vent et à l’eau. Il est donc plus fragile. Généralement, l’intra-auriculaire et l’intra-conque sont indiqués pour les personnes souffrant d’une perte d’audition moyenne.

L’implant cochléaire

L’implant cochléaire est un appareil médical ultra-miniaturisé inséré au niveau de l’oreille interne. Contrairement aux autres prothèses auditives, ce petit dispositif stimule directement la cochlée grâce à des électrodes implantées chirurgicalement ainsi qu’un processeur radio situé sous le crâne.

L’implant cochléaire consiste à numériser le son (celui-ci est transformé en algorithme sous la forme d’une série de nombres) et à transmettre ces informations au cerveau. Ce type d’appareils auditifs peut se comparer à une oreille interne dite “artificielle”. L’implant cochléaire est surtout indiqué pour les personnes souffrant d’une surdité profonde. En effet, c’est le seul appareil qui permet d’apporter une réponse et de restaurer l’ouïe chez les personnes atteintes de surdité.

Son installation demande une intervention en bloc opératoire sous anesthésie générale. Une rééducation et une adaptation du patient doivent alors être entreprises. En effet, l’implant cochléaire peut mener le patient à éprouver des sensations déconcertantes si sa perte d’audition est ancienne.

L’implant d’oreille moyenne

L’implant d’oreille interne est une prothèse qui offre une solution aux personnes pour lesquelles une prothèse auditive conventionnelle n’est pas adaptée, et dont la surdité ne justifie par la pose d’un implant cochléaire. Son implantation est indiquée chez les personnes souffrant d’une surdité moyenne ou présentant une malformation au niveau de l’oreille.

Cet implant se compose d’un processeur audio et d’une prothèse ossiculaire fixée sur un des osselets de l’oreille moyenne. Le but est alors de reproduire et de stimuler la transmission des sons qui est normalement assurée par les osselets.

Son implantation demande généralement une prise en charge chirurgicale assez complexe et demande une observation de plusieurs jours pour surveiller la cicatrisation.

Comment acquérir une prothèse auditive ?

La prothèse auditive est ainsi particulièrement indiquée pour les personne souffrant de perte auditive ou de surdité. Elle permet au patient de percevoir son entourage et d’améliorer son ouïe. Pour autant, avant d’acquérir une prothèse auditive, le patient doit avant tout se soumettre à divers examens pour établir le type de prothèse le plus adapté à son profil.

Réaliser un diagnostic chez Unisson

La première étape lorsque l’on est confronté à une perte d’audition est de s’adresser à un ORL (le professionnel de l’Otorhinolaryngologie). Celui-ci pourra alors identifier la cause et l’origine de la perte d’audition. L’ORL se chargera alors de prescrire une ordonnance au patient pour que celui-ci puisse se faire appareiller chez un audioprothésiste, comme Unisson.

Par la suite, il faudra, pour le patient, effectuer un bilan auditif. A cette occasion, le degré de perte d’audition sera déterminé :

  • Pour cela, les audioprothésistes Unisson réalisent un test complet : ils apprécient le seuil de détection des sons, pour contrôler les flux sonores vers le cerveau,
  • Ils dressent un profil auditif du patient pour l’orienter vers la prothèse auditive la plus adaptée,
  • Ils évaluent le style de vie du patient (s’il écoute de la musique, s’il voyage ou s’il a une vie sociale intense par exemple) pour déterminer la prothèse auditive qui correspond le plus à son mode de vie

Unisson se charge alors d’orienter le patient vers le matériel le plus adapté et accompagne le patient pour la prise en charge des soins par la sécurité sociale et mutuelle.

Les tarifs des prothèses auditives

Le prix d’une prothèse auditive varie selon les modèles et fonctionnalités des appareils. Les différents modèles peuvent osciller entre 0 et 3000€ chez certaines enseignes.

Chez Unisson, le tarif des prothèses auditives varie entre 0€, dans le cadre des prothèses auditives entièrement remboursées par la loi 100% santé et 995€ pour les modèles haut de gamme. Les tarifs que nous pratiquons sont environ 40% moins chers que ceux du marché.

Par ailleurs, nous nous engageons au quotidien pour l’accès à un appareillage auditif pour tous et au meilleur prix. Pour cela, les tarifs pratiqués chez Unisson incluent les consultations, l’accompagnement personnalisé tout au long du processus d’appareillage et un essai gratuit de l’appareil auditif pendant 30 jours. Le suivi est illimité et l’appareil est garantie 4 ans.

De manière générale, la prothèse auditive est remboursée à 60% par la sécurité sociale, mais ce pourcentage peut varier selon le handicap du patient. Le tarif fixé par la sécurité sociale est de 400€ par oreille (le patient perçoit donc un remboursement de 240€ par oreille) A cela s’ajoute le remboursement de la mutuelle (dont le montant varie en fonction de l’organisme chez qui le patient est adhérent). Les équipes d’Unisson peuvent contacter la mutuelle du patient pour évaluer le montant du remboursement dont il peut profiter.

Vous souhaitez tester gratuitement une prothèse auditive ? Ou simplement réaliser un bilan auditif gratuit ? Prenez RDV sur notre site dès maintenant

Télécharger notre guide de l'appareillage auditif

Trouver un centre Unisson