Blog Unisson

Quelles pannes peuvent survenir sur votre appareil auditif et comment y remédier ?

Les appareils auditifs sont des équipements fragiles qui peuvent rapidement tomber en panne s’ils ne sont pas bien entretenus.  Nous avons listé dans cet article les causes de pannes les plus fréquentes pour que vous puissiez les identifier.

Obstruction de l’écouteur

Parmi les causes de panne les plus classiques figurent l’obstruction de l’écouteur due à une présence importante de cérumen. Ce problème se règle facilement en nettoyant (à l’aide d’une brosse) la sortie de l’écouteur et / ou en changeant de filtre anti-cérumen. Pour rappel, vous devez impérativement nettoyer régulièrement vos appareils auditifs et changer vos pares-cérumen pour éviter ce problème.

Comment détecter la panne : le son est de moins bonne qualité ou pas suffisamment fort. Il y a du cérumen qui s’accumule sur la sortie de l’écouteur.

Solution : nettoyer l’écouteur avec une brosse pour retirer le cérumen et toute autre matière pouvant obstruer l’écouteur, puis changer vos filtres par précaution.

Le fil de l’écouteur se détache

Il se peut que le fil reliant l’écouteur aux appareils se détache lors d’une manipulation, empêchant le son de parvenir jusqu’à l’oreille.

Comment détecter la panne : le fil reliant l’écouteur à l’appareil n’est pas bien clipsé. Le son parait moins fort / dissonant, ou ne passe plus du tout.

Solution : Refixer correctement le fil à l’écouteur. Si vous n’y parvenez pas ou avez peur d’endommager l’appareil, contactez directement votre audioprothésiste.

Problème de coque

Comment détecter la panne : l’appareil émet un sifflement continu, même en bouchant la sortie de l’écouteur avec le doigt.

Solution : il faut réparer la coque qui doit être fissurée, mal collée. Il se peut aussi que la suspension (la gaine qui relie l’écouteur à la sortie) soit décollée. Dans tous les cas cette intervention nécessite l’examen de l’appareil par l’audioprothésiste qui pourra réparer sur place ou choisir l’envoi chez le fournisseur.

Pile défaillante ou usée

Une baisse de volume ou des arrêts de fonctionnement des appareils peuvent être causés par des piles défectueuses ou usées. Il convient de toujours tester ses piles auditives en les remplaçant lors d’une panne, afin de vérifier leur bon fonctionnement et ainsi, écarter cette possibilité.

Condensation / transpiration

Malgré les progrès techniques permettant de rendre les boitiers plus résistants, les pannes liées à l’endommagement des circuits électroniques dû à l’exposition à l’humidité sont nombreuses.

Solution : vous devez contacter votre audioprothésiste pour une expertise de vos appareils afin de les envoyer en réparation. Pour vous prémunir de ces désagréments, pensez à toujours éloigner vos appareils auditifs de l’humidité et pensez également à bien les sécher lorsque vous les nettoyez (nous conseillons vivement l’utilisation d’une boite de séchage plutôt que les pastilles déshydratantes)

Problème de réglage / évolution de votre perte d’audition

Il se peut que l’appareil auditif ne soit pas en cause mais que le réglage ne soit pas adapté ou bien que votre audition ait évolué.

Comment détecter le problème : l’amplification des appareils semble insuffisante pour entendre et comprendre tandis qu’auparavant, celle-ci était correcte.

Solution : demandez un rendez-vous avec votre audioprothésiste pour réaliser un audiogramme et ajuster les réglages si besoin est.

Dysfonctionnement de l’amplificateur

Comment détecter le problème : l’appareil consomme des piles à une fréquence bien supérieure à la normale

Solution : passez déposer votre appareil afin de faire vérifier qu’il n’est pas bouché, dans le cas contraire il faudra l’envoyer en réparation chez le fournisseur.

Dysfonctionnement des microphones

Le dysfonctionnement d’un microphone a une répercussion sur la directivité et par conséquent, sur vos capacités de compréhension, notamment en milieu bruyant. Il est difficile pour un patient de détecteur une panne de microphone. Pour ce faire, l’audioprothésiste doit faire des tests lors d’une visite en laboratoires. Parfois, les microphones peuvent être endommagés sans même que le patient s’en rende compte. Le signe le plus classique est la présence d’un bruit de fond continue même dans le calme.

Articles sur les mêmes sujets

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

'