Blog Unisson

Les appareils auditifs invisibles

Les aides auditives sont souvent assimilées aux sonotones d’antan, peu esthétiques et très volumineux. Aujourd’hui, la miniaturisation de ces équipements permet de proposer aux patients des solutions discrètes voir totalement invisibles. Dans cet article, nous vous présenteront les avantages et inconvénients des appareils auditifs invisibles, les solutions intra auriculaire IIC, les prothèses les plus discrètes existantes.

Porter des intra invisibles, oui, mais sous certaines conditions

Beaucoup de malentendants souhaitent s’équiper d’appareils auditifs invisibles. Malheureusement, ces aides auditives ne sont pas adaptées à tous les patients et même déconseillés dans certains cas :

  • La forme de votre conduit auditif

La morphologie de votre conduit auditif est prise en compte lors du choix de l’appareil. Le port d’appareils intra-auriculaires n’est pas envisageable pour les personnes ayant un canal trop étroit ou ayant une forme bloquant sa mise en place dans le conduit. Il faudra également prévenir votre audioprothésiste si votre conduit auditif a subi une opération.

  • Le niveau de perte auditive

Le degré de surdité est déterminant. La puissance des appareils auditifs invisibles IIC étant limitée (50dB maximum pour le moment) ils ne seront efficaces que pour corriger des pertes d’audition légères à moyennes (entre 20% et 70%). Dépassé ce seuil, l’audioprothésiste vous conseillera plutôt un appareil moins discret comme les intra CIC, les intra-conques ou bien, dans la majorité des cas, un micro contour d’oreille RIC.

  • Dextérité et facilité de manipulation

Les intras étant très petits, ils sont difficilement manipulables par l’utilisateur. C’est pourquoi nous déconseillons aux personnes ayant une dextérité et une acuité visuelle limitée d’en porter, au risque de ne pas pouvoir les utiliser correctement (placer l’appareil dans le conduit, changer les piles…) ou de les perdre.

  • Terrain infectieux ou conduit trop gras

Les personnes souffrant de pathologies chroniques du conduit (psoriasis, eczéma, otorrhée, otite externe…) ou présentant une production de cérumen importante ne pourront pas s’orienter sur les intras profonds invisibles sous risque d’amplifier la fréquence des infections et/ou d’endommager leurs appareils.

Les avantages et inconvénients des prothèses auditives invisibles

Parmi les avantages des intra-auriculaires IIC figure :

  • En premier lieu, leur discrétion rendue possible par l’utilisation des imprimantes 3D qui a permis de miniaturiser à l’extrême leur taille pour les introduire profondément dans l’oreille pour un maximum de discrétion.
  • Ils sont également une solution de choix pour les personnes souhaitant amplifier le téléphone (et souffrant d’une perte moyenne), car contrairement aux contours d’oreille dont les micros sont placés derrière le pavillon et donc trop loin pour amplifié le son du téléphone, les intra IIC recevront directement le son du combiné et vous garantiront une nette amélioration de la compréhension lors de vos conversations téléphoniques.
  • Leur placement profond (à quelques millimètres du tympan) diminue la cavité résiduelle (l’espace entre l’appareil et le tympan) limitant ainsi l’effet de résonnance des voix. Ils seront donc plus confortable à porter qu’un intra moins profond du type CIC ou ITC.

Pour autant, ces aides auditives cumulent un certains nombre de défauts :

  • Leur fragilité : ces appareils tombent plus souvent en panne et se cassent plus facilement
  • L’absence de microphones directionnels (en grande partie compensée par l’effet pavillonnaire)
  • L’absence de connectivité sans-fil (sur une grande majorité de modèles et quand ce n’est pas le cas, une taille supérieure donc un esthétisme moindre)
  • Nécessitent un entretien assidu (le changement des filtres peut devoir être fait jusqu’à 2 fois par semaine, il est impératif d’utiliser une boite de séchage électrique et la pratique d’activités physiques intenses est proscrite)

Quelles sont les alternatives aux appareils auditifs invisibles ?

L’alternative la plus courant aux appareils auditifs invisibles est le recours au micro contour RIC. Ce type d’appareil est largement utilisé (plus de 80% des personnes équipées en portent) car il permet de corriger des pertes auditives légères à sévères. Plus discret qu’un contour classique, le micro contour est également plus confortable qu’un intra auriculaire. De plus, celui-ci est équipé de micros directionnels et d’une connexion sans-fil permettant de compenser le placement des micros derrière le pavillon. Ils ont donc une efficacité en milieu bruyant (directivité binaurale) équivalente aux intras (IIC ou CIC).

Si vous souhaitez vous équiper d’un intra-auriculaire, mais que l’IIC ne convient pas, vous pouvez demander à essayer un intra CIC. Plus volumineux mais néanmoins discret, cet appareil peut corriger des pertes moyennes, sera plus facile à manipuler, légèrement plus robuste et sur certains modèles équipable avec un bouton de réglage.

Articles sur les mêmes sujets

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

'