Icône de recherche
Icône de téléphone 0 801 840 986 Appel gratuit
audiometrie

Audiométrie : définitions et applications pratiques

L’audiométrie est un examen permettant d’évaluer le niveau d’audition d’un individu. Sa réalisation nécessite l’usage d’instruments qui produisent des sons ou des mots que le malentendant doit écouter et répéter. Elle se décline en deux formes parfaitement complémentaires : l’audiométrie tonale et l’audiométrie vocale. La première évalue le seuil de perception des sons, et la seconde, la compréhension et la capacité du patient à décrypter les phénomènes environnants.

Vous avez un doute sur votre audition ?

Effectuez un bilan auditif complet et gratuit avec un audioprothésiste au sein de nos laboratoires.

Quant est-ce que faut-il passer un examen d'audiométrie ?

Si vous remarquez en vous une perte auditive continue et que vous souhaitez évaluer la gravité de la situation, si vous êtes exposés à des bruits assourdissants ou si vous tenez vos problèmes d’audition à la suite d’un traitement ou d’un accident, un examen d’audiométrie vous est fortement recommandé pour s’assurer que les capacités auditives restent intactes.

De même, cet examen est recommandé pour différencier la surdité de perception et la surdité de transmission. Ces deux types de surdités présentent plusieurs différences. La première est due à un dysfonctionnement de l’oreille interne alors que la deuxième, elle, est liée à dysfonctionnement de l’oreille externe, tel qu’un problème de tympan ou une otite par exemple.

L'audiométrie tonale

L’audiométrie tonale est un examen qui se réalise dans une cabine insonorisée et consiste à diffuser des sons et à modifier les intensités et les fréquences. Et dès le patient perçoit le moindre son, il doit appuyer sur un bouton pour le notifier au spécialiste.

Le son entre dans l’oreille interne en passant par le tympan ou les osselets. Raison pour laquelle l’audiométrie tonale testera ces deux voies. Pour la conduction aérienne, l’examen utilisera des écouteurs.

Et pour la conduction osseuse, une vibration est appliquée de manière directe sur la boîte crânienne par le moyen de vibrateurs que l’on place derrière l’oreille. Les résultats d’une audiométrie tonale sont présentés sur une courbe avec les fréquences et les intensités.

L'audiométrie vocale

Complémentaire à l’audiométrie tonale, l’audiométrie vocale se réalise également dans une cabine insonorisée. Le principe de ce test consiste à proposer au patient une liste de mots à différentes intensités dans le but d’évaluer son niveau de compréhension. Pour cela, on utilise un haut-parleur ou des écouteurs.

Le patient doit détecter chaque son et le répéter. Le spécialiste se basera alors sur les réponses du patient pour obtenir un pourcentage des bonnes réponses et établir une courbe.

Les objectifs de cet examen sont de décrire le seuil d’intelligibilité du patient, son maximum d’intelligibilité et le pourcentage de discrimination. En somme, il faut retenir que ces examens ne sont pas totalement objectifs, puisqu’ils demandent la participation du patient. Les enfants très jeunes ne peuvent pas passer ces examens.

Comment sont présentés les résultats des examens ?

audiogrammeÀ la suite des deux examens, les résultats sont présentés sur une courbe que l’on appelle audiogramme. L’audiogramme tonal laisse apparaître une courbe présentant le niveau d’audition du patient en lien avec les valeurs de références normales. Le médecin se basera donc sur les résultats des examens pour identifier le type de surdité dont son patient est atteint ainsi que le niveau de surdité.

Type de surdité

Surdité de transmission

On est en présence d’une surdité de transmission lorsque la courbe osseuse est meilleure que la courbe aérienne. Il existe plusieurs types de pathologies reconnus comme des surdités de transmissions pures (la perforation tympanique, la lésion tympan ossiculaire, l’otospongiose). Ce type de surdité peut être d’origine traumatique ou tumorale. Il peut également être dû à un bouchon des séquelles d’otite, à une malformation congénitale, à une otospongiose, etc.

Surdité de transmission

On est en présence d’une surdité de transmission lorsque la courbe osseuse est meilleure que la courbe aérienne. Il existe plusieurs types de pathologies reconnus comme des surdités de transmissions pures (la perforation tympanique, la lésion tympan ossiculaire, l’otospongiose). Ce type de surdité peut être d’origine traumatique ou tumorale. Il peut également être dû à un bouchon des séquelles d’otite, à une malformation congénitale, à une otospongiose, etc.

Surdité de perception

Lorsque les deux courbes sont identiques, on parlera alors de surdité de perception. Cette surdité témoigne de lésions de l’oreille interne que l’on peut toucher. La surdité de perception peut avoir plusieurs origines : congénitale, toxique, vasculaire, tumorale, traumatique, infectieuse ou par presbyacousie. Elle correspond à un dysfonctionnement au niveau du système auditif plus précisément sur les voies nerveuses ou sur la cochlée.

Surdité mixte

On parle de surdité mixte s’il s’agit des deux à la fois. Les surdités dites mixtes ont la possibilité d’associer toutes les pathologies auditives propres aux deux premières surdités. Cependant, la différence se trouve entre la courbe osseuse et la courbe aérienne. C’est ce que l’on appelle Rinné.

Niveau de surdité

niveau de surdite

Il existe 5 niveaux de perte auditive :

  • Surdité légère : on dit d’une surdité qu’elle est légère lorsque la perte d’audition du patient est entre 20 et 40 décibels ;
  • Surdité modérée : une surdité est modérée lorsque la perte d’audition se trouve entre 40 et 70 décibels ;
  • Surdité sévère : lorsque la perte se situe entre 70 et 90 décibels, il s’agit là d’une perte sévère ;
  • Surdité profonde : la perte est dite profonde à 90 décibels et plus ;
  • Surdité totale : la surdité est totale quand aucune audition n’est mesurable.

Quant à l’audiogramme vocable, la courbe se présente sous une forme de S italique. Un score de 100 % permet de conclure à une normalité. Mais selon les résultats obtenus, le médecin évalue les conséquences sociales de la perte d’audition. S’il est le primo accédant, il peut prescrire une ordonnance pour que le patient puisse s’équiper d’une prothèse auditive. Dans ce cas, il l’oriente vers un audioprothésiste afin de trouver le meilleur appareil en fonction de ses besoins.

On peut retenir qu’il est possible de jouir de ses facultés auditives même sans posséder d’osselets ou de tympans. Une ancienne opération consistait à vider l’oreille du tympan et de l’osselet qui ne fonctionnaient pas. Il s’agit d’une conduction osseuse que l’on applique dans des appareils capables de transmettre le son par l’os mastoïdien.

Surdité et vieillesse

Certaines personnes peuvent constater qu’en prenant de l’âge leur niveau de perception des sons diminue et d’autres même vont jusqu’à perdre leur audition. Si vous constatez que vous n’entendez plus certains sons ou que vous avez besoin de vous concentrer pour tenir une conversation dans un restaurant bruyant dans lequel vous n’avez jamais eu ce problème auparavant ?

Dans ce genre de situation, il est recommandé de demander un examen à l’audiomètre à votre audioprothésiste. Cela va vous permettre de bien comprendre votre problème d’audition et de le traiter avant qu’il ne soit trop tard. Généralement la surdité commence par des maux de têtes et peut arriver à n’importe quelle tranche d’âge, même si les personnes les plus âgées sont plus exposées. Quoi qu’il en soit, une consultation chez un spécialiste peut vous révéler des informations clés sur votre pathologie.

Pourquoi mesurer le 6000 Hz sur l’audiogramme ?

L’importance de mesurer le 6000 Hz, c’est que cette fréquence est la plus touchée dans les problèmes d’audition, car c’est celle que l’on utilise dans les milieux qui produisent les bruits les plus forts (boite de nuit, discothèque, etc.). C’est aussi la fréquence touchée lors de traumatismes pressionnels, notamment lors de l’apnée, la plongée en bouteilles, etc. Mais il faut savoir que le médecin ORL n’effectue pas ce genre de test de fréquence. Le mieux serait d’aller vers un audioprothésiste.

Préparation et précautions pour une audiométrie

Une audiométrie doit être précédée d’un examen clinique de l’oreille réalisé par otoscopie. Il est également important que l’oreille soit proprement nettoyée afin de le vider de toute trace de cire et autres saletés. Cela dit, l’audiométrie ne demande pas de précaution particulière et le niveau de risque est nul pour le patient. Il y’a juste un léger inconfort que l’on peut sentir en début d’audiométrie.

Les particularités d’un test avec un audiomètre

Aux différences des autres examens auditifs, l’audiométrie présente de nombreuses particularités qui la rendent spécifique. Cela concerne l’intensité, les subtilités universelles connues et pratiquées par les praticiens et la fréquence.

  • Fréquence exprimée en Hertz (Hz)
  • Intensité mesurée en décibels (dB)
  • Les enfants de moins de 4 ans ne peuvent pas passer le test. Cependant, ils pourront être orientés vers d’autres examens adaptés
  • L’audiométrie est un test subjectif et vous pouvez avoir des résultats selon le niveau d’implication du patient et selon les médecins
  • Observation des voies aériennes et osseuses
  • La couleur rouge est utilisée pour identifier l’oreille droite et la couleur bleue, pour identifier l’oreille gauche (casque et indication)
  • L’audiogramme : icônes ronds pour la courbe aérienne et triangulaires pour la voie osseuse
  • Deux tests doivent être réalisés : un sur voie aérienne normale et un autre sur la voie osseuse. Ce dernier test se fait lorsqu’une diminution de l’audition est notée.

La perte d’audition ou la surdité est évaluée en %. Cependant, les calculs peuvent varier en fonction du pays où se fait l’examen. Il est également possible d’estimer l’audition en mesurant la fréquence en Hz, même s’il existe d’autres conventions de calcul.

Les principaux tests en perception auditive

L’examen de la perception auditive nécessite 4 éléments :

  • Un appareillage spécifique,
  • La participation active de l’intéressée,
  • Une cabine insonorisée pour la réalisation des examens,
  • Un audioprothésiste Diplômé d’État

Certaines analyses sont difficiles à réaliser, c’est pourquoi l’expertise de l’audioprothésiste doit être certifiée. Comme nous l’avons mentionné plus haut, un sujet âgé de moins de 4 ans ne peut pas passer l’examen d’audiométrie.

Vous souhaitez réaliser une audiométrie ? Demandez votre rendez-vous dans l’un des centres auditifs Unisson. Ce rendez-vous est gratuit et sans engagement.

Télécharger notre guide de l'appareillage auditif

Trouver un centre Unisson